Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2009

Microsoft lance un antivirus gratuit

Security Essentials est disponible au téléchargement depuis une dizaine de jours. Le logiciel est simplissime à utiliser et se veut parfaitement efficace. De quoi faire grincer les dents des éditeurs de solutions payantes.

security.jpgMicrosoft risque de s'attirer l'ire des éditeurs d'antivirus. Qu'à cela ne tienne ! Avec plusieurs semaines d'avance sur le planning initial, le geant de Redmond vient de lancer Security Essentials, un logiciel permettant de lutter contre les programmes malveillants destinés à endommager votre PC ou à servir de mouchard.

Petite précision : à la différence de One Care, son aîné boudé par le public, et de bon nombre de ses concurrents, Security Essentials est entièrement gratuit. Il suffit de se rendre sur le site de Microsoft et de le télécharger. Même pas besoin de s'inscrire, de répondre à un questionnaire ou d'être parrainé de telle ou telle manière. Difficile de résister à la tentation.

Chevaux de Troie, spywares, rootkits (logiciels furtifs)... le logiciel est capable de faire face a toutes les formes de menaces qui rodent sur la toile. « Il est essentiel que les utilisateurs de PC aient une expérience numérique hautement sécurisée. La sécurité n'a pas de prix car c'est un élément essentiel de la confiance dans l'économie numérique ; chacun doit donc pouvoir se protéger facilement. Malheureusement, aujourd'hui trop d'utilisateurs ne bénéficient pas d'une protection satisfaisante pour leur PC. C'est pourquoi nous avons souhaité offrir à tous une solution qui soit 100 % gratuite, facile à obtenir et à utiliser : le prix ne doit plus être une barrière à la protection », affirme Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité pour Microsoft France.

S'il est encore trop tôt pour se prononcer sur sa fiabilité, une chose est sûre : Microsoft tient ses promesses en matière de simplicité. Security Essentials s'installe en trois clics, se met à jour automatiquement et tourne en tâche de fond sans polluer l'utilisateur de messages incessants ni ralentir la machine. Seul indicateur à surveiller : le voyant dans la barre des tâche. Si celui-ci est vert, c'est, pour reprendre les termes employés la page web consacré au logiciel, que "tout va bien. C'est aussi simple que cela".

Microsoft oblige, Security Essentials est d'ores et déjà compatible avec Seven, la nouvelle version de Windows attendue pour le 22 octobre.

Reste que selon ITRNews.com, plusieurs éditeurs d'antivirus auraient déjà prévenu. Pour eux, cette "solution ne suffirait pas à bloquer les attaques les plus sophistiquées et qu'elle n'offrait qu'une protection limitée". C'est de bonne guerre.

25/09/2009

Security Essentials, c'est pour bientôt

security.jpg

Security Essentials, la nouvelle suite de sécurité (antivirus, anitspyware etc.) de Microsoft devrait être disponible dans jours ou les semaines à venir, selon 01net. Security Essentials sera entièrement gratuit, contrairement à Live OneCare, logiciel dont le développement est aujourd'hui arrêté, le succès n'ayant pas été au rendez-vous.

18/09/2009

Radio France partout, tout le temps

La société publique vient de lancer une série d'applications pour ordinateurs et téléphones portables particulièrement réussie. France info, France inter, Le Mouv'... toutes les stations et leurs programmes sont désormais à portée de clic, réunis en seul et même univers.

Radio France.pngRadio France frappe fort et fait un grand pas dans le monde du numérique. La société publique vient de lancer huit applications pour ordinateurs et téléphones mobiles particulièrement réussies. Et pas question de faire des jaloux : les programmes sont disponibles gratuitement pour PC, Mac, iPhone et bientôt pour les portables tournant sous Windows Mobile, Symbian (Nokia), Blackberry et Android, le système d'exploitation de Google. De quoi remuer le secteur privé.

L'application phare, Radio France, permet d'écouter en direct France culture, France musique, Fip, Le Mouv', France bleu, France info et France inter. Sans le moindre parasite, numérique oblige. Elle permet également d'accéder aux quelques 300 podcasts tirés des différentes stations et aux "papiers" diffusés à l'antenne tout au long la journée. Tout ceci dans un seul et même univers, sans passer par un navigateur. Les six autres applications sont basées sur le même principe. Seule différence : elles sont aux couleurs et mettent en avant les programmes de telle ou telle station.

"Ces applications permettent d'être présent sur les nouveaux vecteurs de diffusion et d'accentuer la proximité entre les auditeurs et les radios de Radio France
, explique la société dans un communiqué. Les auditeurs peuvent désormais accéder, où qu'ils soient, à tout moment et gratuitement, aux 7 radios et à leurs contenus." Cerise sur le gâteau, Radio France promet d'incorporer bientôt un système de géolocalisation dans France bleu. Objectif : accéder automatiquement aux 41 décrochages locaux.

Du beau travail qui devrait sans doute attirer de nouveaux auditeurs. France inter est depuis peu la deuxième radio la plus écoutée en France, prenant la place de NRJ.

Et le privé ?
Aucune radio généraliste privée ne propose une offre comparable à celle de Radio France. RTL dispose toutefois depuis cet été d'une application iPhone très réussie. Europe 1 s'apprêterai également à proposer une application pour le téléphone d'Apple d'ici la fin de l'année. Reste à savoir si elle sera accompagnée d'un programme similaire pour ordinateur.

17/09/2009

La V3 de Chrome est là

google-chrome-navigateur-web.jpgGoogle Chrome est désormais disponible en version 3. Principale nouveauté : la possibilité de modifier le look du navigateur. L'affichage des vignettes des sites les plus visités a également revu et se veut plus efficace. Chrome semble encore plus rapide que son prédécesseur pour afficher les pages web. Même les plus complexes. Il est toujours aussi léger et se lance en un clin d'oeil. De quoi donner du fil à retordre à la concurrence. D'autant que Google planche déjà sur une version 4 capable de gérer les extensions, ces fameux plugins qui ont fait le succès de Firefox.