Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2010

Le Nexus One déjà disponible en France

Deux distributeurs en ligne bousculent l'agenda et proposent le smartphone de Google, alors que celui-ci n'est officiellement attendu qu'à partir du mois prochain. Ticket d'entrée : 189 €.
 
nexusone.jpgLes inconditionnels de Google vont être ravis : le Nexus One est déjà disponible en France ! Le téléphone mobile du géant de l'internet est vendu depuis déjà une quinzaine de jours par deux distributeurs en ligne, PhoneandPhone.com et Meilleurmobile.com. Les deux sites marchands bousculent donc l'agenda officiel : le Nexus One, fabriqué par le groupe taïwanais d'électronique HTC, n'était attendu que le mois prochain dans l'Hexagone. En étant optimiste. SFR devait être le premier à proposer l'appareil. "Nous sommes au courant que ces sites commercialisent le Nexus One", déclare simplement une porte-parole de Google France. 

Lors de son lancement début janvier, Google avait annoncé que son smartphone serait commercialisé dans un premier temps en Amérique du Nord et au Royaume-Uni, avant d'inonder le reste du monde. Pas de quoi impressionner les deux distributeurs français. PhoneandPhone s'était d'ailleurs déjà distingué à l'automne 2007 en étant le premier à vendre l'iPhone en France.

Le Nexus One est proposé à partir de 189 € avec abonnement et environ 550 € seul. Au terme de la première semaine, "les ventes sont équivalentes à celles que nous avions réalisées lorsque nous avions lancé en avant-première l'iPhone", assure Warren Barthes, le PDG de PhoneandPhone. Mais trois ans sont passés et l'apétit pour ces appareils multifonctions est aujourd'hui sans commune mesure : le buzz sucité sur internet par ce lancement anticipé devrait donc assurer de bonnes retombées aux deux distributeurs...

Avec AFP

09/02/2010

Très haut débit : Auchan casse les prix

Auchan se lance dans le très haut débit à prix cassé. Dès lundi en Ile-de-France et le 24 février dans les autres régions, le groupe proposera un forfait internet à 100 Mbit/s pour 16,99 € par mois. L'offre triple play (internet, téléphonie illimité et télévision) sera commercialisée 27,99 €. Comme Darty, Auchan s'appuie sur le réseau de Numericable pour proposer ses forfaits.

08/02/2010

Windows 7 RC, c'est la fin

seven.pngLe compte a rebours a commencé. Depuis lundi, les utilisateurs ayant installé Windows 7 RC, la version quasi définitive quasi définitive du dernier système d'exploitation de Microsoft mis à disposition des internautes gratuitement en juin dernier, verront apparaître une notification d'expiration. Quinze jours après, l'ordinateur redémarrera tout seul toutes les deux heures. Le 1er juin juin, Windows démarrera avec un bureau vide. Ça vous laisse le temps d'acheter la version commerciale, disponible à partir de 119 €. Sachant que revenir à Windows Vista est une vraie punition !

03/02/2010

Les internautes boudent Internet Explorer

Le navigateur de Microsoft reste le plus utilisé mais ne cesse de perdre du terrain. Au profit d'une concurrence de plus en performante. Firefox est désormais bien implanté, Safari et Chrome gagnent chaque jour des parts de marché. Tour d'horizon.

internet-explorer-logo.jpgL'érosion d'Internet Explorer s'accélère sur le Vieux contient. Selon le dernier baromètre de AT Internet Institute, moins de 59 % des internautes ont utilisé le navigateur de Microsoft pour surfer sur des sites web européens en décembre 2009. « La perte de terrain d'Explorer observée dans nos dernières études ne fait que s'accentuer en Europe fin 2009, et l'annonce récente de sa faille de sécurité (corrigée depuis, ndlr) ne devrait pas modifier la tendance dans les semaines à venir », explique l'institut d'analyses dans un communiqué. En moins d'un an, IE a perdu 6 points de parts de marché malgré le lancement d'une nouvelle version, la huitième, plus rapide et plus égère. C'est en Irlande, au Royaume-Uni, en Grèce et en République Tchèque qu'Internet Explorer enregistre le plus fort recul.

Même si IE reste le navigateur le plus utilisé, on est loin aujourd'hui loin de son hégémonie passée et ses rivaux, de plus en plus nombreux et aboutis, gagnent chaque jour du terrain. Firefox tutoie désormais les 30 % des visites en moyenne pour un site d'un pays européen en décembre 2009. Avec une progression d'un point en six mois. Viennet ensuite Safari (Apple) avec plus de 5 % et Chrome, avec 4,1 %. Le navigateur de Google est celui qui enregistre la plus forte progression : + 2,3 % par rapport à juin 2009. « Il est intéressant d'ailleurs de noter que depuis quelques mois la hausse de Safari coïncide avec une hausse de Google Chrome, note AT Internet Institute. Basé sur le même moteur WebKit, Google Chrome aurait-il démocratisé Safari via une promotion indirecte ? » Seul Opéra ne bénéficie pas de la désaffection d'Internet Explorer : le navigateur reste stable, avec 2,3 %.

Comment expliquer cette tendance ? Sans doute en partie par les performances de la concurrence. IE est largement devancé en terme de rapidité, notamment par Chrome et Safari qui affichent les pages web les plus complexes à vitesse grand "V" et se lancent en un clin d'oeil. Firefox est quant à lui de plus en plus utilisé dans les entreprises qui, jusqu'à présent, n'avaient confiance qu'au produit estampillé Microsoft. Reste que le géant de Redmond n'a sans doute pas dit son dernier mot et ne devrait pas continuer à se laisser "tondre la laine sur le dos" sans réagir. La version 9 d'IE est déjà en préparation. Si Microsoft réussi le même tour de force qu'avec Windows Seven, IE pourrait bien reconquérir le coeur des internautes. A suivre.